Vous êtes ici : Accueil Agenda culturel LA FARCE DE MAÏTRE PATHELIN

LA FARCE DE MAÏTRE PATHELIN

LA FARCE DE MAÏTRE PATHELIN le vendredi 23 mars 2018 à 20h30 THEATRE DE VERDURE

MOIS DE LA FRANCOPHONIE

Théâtre Retour à la liste

Un voleur de moutons pauvre et rusé, un marchand de tissus riche et avare, un avocat orgueilleux et fauché, une épouse vénale et coquette, un juge cupide et corrompu… Dans cette farce vieille comme le monde où intrigue et langage sont aussi doubles que les personnages, difficile de faire la distinction entre malin et sot, fou et sage, trompeur et trompé. En transposant la plus ancienne pièce du théâtre français à notre époque et sur le continent africain, José Pliya réactualise avec malice les grands thèmes qui passionnent autant qu’ils font rire : la friponnerie et la cupidité, les trompeurs trompés, les arroseurs arrosés. Il profite de la distribution mêlant acteurs suisses et béninois pour mettre en jeu effets de langues et double langage, créant ainsi une mécanique musicale comique jubilatoire. Dans une mise en scène et une scénographie inventives et chamarrées, où le chatoyant tissu africain – le wax – est presque un personnage à part entière, nous voilà ficelés et pris au piège d’un «gigantesque foutoir » où, grâce au rire, petits et grands aiguisent leur regard critique face à des personnages sans morale.

Réadaptation : José Pliya 

Mise en scène : Simone Audemars

Comédiens : Vincent Babel, Patrick Dentan, Hélène Firla, Fidèle Mahuna Anato et Jean Luc Tohozin

2 000 FCFA adh.//4 000 FCFA non adh.

http://www.lepetittheatre.ch/programme/saison-2017-2018/spectacle/la-farce-de-maitre-pathelin

Inscrivez-vous à la newsletter
Les rendez-vous à venir
Voir tous les événements entre le :
/ /  
et le :
/ /  

Découvrez le programme Octobre-Novembre-Décembre

« Ils pourront couper toutes les fleurs, ils n’empêcheront pas la venue du printemps ». Ce slogan de mai 1968, dont nous fêtons cette année le cinquantenaire, est le thème de la « Nuit blanche » à l’Institut français, un temps fort des rentrées et ce sera début octobre. Pour cet événement, comme pour l’ensemble de sa programmation, l’Institut français a choisi la participation et le mouvement. « Etes vous des consommateurs ou des participants ? » pouvait-on lire sur les murs de la Sorbonne. Participants, vous le serez complètement aux nombreuses rencontres, conférences et débats d’idées organisées en partenariat avec l’IRD, l’université, les associations. Pour explorer de nouvelles voies ensemble, sur les grands enjeux, les questions sociales, la science et la technologie. Hors de tout dogmatisme, en liberté de pensée car l’IF a fait sien cet autre slogan : « Comment peut-on penser librement à l’ombre d’une chapelle ? ». Participants aussi aux spectacles, avec de la danse et de la musique qui bouge et fait bouger. Ce n’est pas l’autre cinquantenaire de notre programmation qui nous dira le contraire, le Tout-Puissant Polyrythmo qui se produira en décembre, comme un avant-goût de fête, pour nous procurer cet enchantement des oreilles et du corps, celui de son public depuis les débuts, c’était déjà avec le Centre Culturel Français.Le mouvement, c’est aussi l’innovation avec l’entrepreneuriat des jeunes, le numérique pour répondre aux besoins des populations, les nouvelles formes de production et de consommation. Ce sera le thème du « Mois du numérique » en novembre, avec un temps fort, le lancement du Réseau francophone de FabLabs d’Afrique de l’Ouest et le festival Maker « Make Africa », en partenariat avec d’autres Instituts français de la région et la Société générale du Bénin. Avec vous, c’est une certitude, la rentrée à l’IF sera dynamique et bourgeonnante car « L’ennemi du mouvement, c’est le scepticisme. Tout ce qui a été réalisé vient du dynamisme et qui découle de la spontanéité ».

En savoir plus
« Décembre 2018 »
Décembre
DiLuMaMeJeVeSa
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031