Vous êtes ici : Accueil Coopération / Actus Actualités DICTEE FRANCOPHONE

DICTEE FRANCOPHONE

. La dictée célèbre la semaine de la langue française et de la Francophonie. L’événement se tiendra dans plusieurs lieux :

- le mercredi 14 mars 2018 à 9h à l’Université d’Abomey-Calavi, à destination des étudiants de la FLASH
- le mercredi 14 mars 2018 à 14h30 à l’Institut français de Cotonou
- le samedi 17 mars 2018 à 10h à l’Institut Français de Parakou
- le samedi 24 mars 2018 à 14h30 à la bibliothèque solidaire de Médédjonou et au Centre culturel Akanga à Porto-Novo

Ce concours a lieu sous le parrainage de l’Ambassade de France. Le pilotage est délégué à l’Institut français du Bénin.
Il est organisé avec plusieurs partenaires :
- EFE Montaigne
- Centre culturel Akanga
- Association des Leaders solidaires de  Médédjonou
- Association des professeurs de français du Bénin (APFB)
- Faculté des Lettres, Langues, Arts et communication (FLLAC/UAC)

Il consiste en une dictée en langue française. Le gagnant du concours, dans chacune des  catégories, sera le candidat qui aura réalisé, sinon aucune erreur, le moins d’erreurs orthographiques.

2. Le concours est gratuit et ouvert à toute personne, en fonction du public accueilli et des conditions d’accès.
Les agents français relevant du Ministère des Affaires Etrangères et Européenne peuvent participer à la dictée sans prétendre obtenir de prix.

3. Quatre catégories sont fixées pour la Dictée francophone se déroulant à l’Institut Français : candidats poussins (de 9 à 11 ans), candidats juniors (de 12 à 15 ans), candidats juniors avancés (de 16 à 19 ans) et candidats seniors (20 ans ou plus).

La dictée se déroulant à la FLLAC de l’Université d’Abomey-Calavi est ouverte aux seuls étudiants de la FLLAC.

La dictée se passant au Centre Akanga sera ouverte aux adultes uniquement.


Quant à la dictée qui aura lieu à la bibliothèque solidaire de Médédjonou, elle sera destinée aux élèves des collèges participants aux pré-sélections.

4. Les candidats n’ont droit qu’à une seule inscription et doivent impérativement s’inscrire dans la catégorie qui leur correspond. Toute inscription non conforme à la catégorie entraine la disqualification.

5. Les candidats doivent se présenter avec une carte d'identité (ou une carte d’étudiant) afin de prouver leur âge et identité.

6. En cas d’égalité à l’issue de la correction, c’est le candidat le plus jeune qui sera déclaré vainqueur.

7. Les résultats du concours seront rendus publics le
- samedi 17 mars 2018 à partir de 11h à l’Institut Français de Cotonou
-  samedi 31 mars 2018 à partir de 16h à l’Institut français de Parakou
- mercredi 21 mars 2018 à partir de 9h à la FLLAC
- samedi 24 mars 2018 à partir de 18h à Porto Novo.
La remise des prix se fera à l’occasion de la publication des résultats.

8. Les organisateurs du concours se réservent le droit d’annuler l’épreuve si les conditions préalables au bon déroulement de la dictée ne peuvent être réunies.

9. Le jury est souverain. Ses décisions sont sans appel pour arrêter le contenu et la forme des épreuves, en contrôler le déroulement, trancher tout cas litigieux, prendre en toute circonstance toute décision de suppression, modification ou maintien de l’épreuve, d’exclusion ou de disqualification d’un concurrent, de proclamation des vainqueurs mais aussi, dans le domaine linguistique, pour résoudre toute question, tout cas exceptionnel.

10. Pour l’orthographe, est considérée exacte la graphie des mots qui apparaît en entrée dans les éditions les plus récentes du Petit Larousse Illustré et des Petit Robert 1 et 2 (compte tenu des accents, des trémas, des traits d’union) sous réserve de l’application des règles d’accord et de conjugaison. En cas de divergence des ouvrages de référence, il s'agit de suivre la réforme rédigée par l'Académie française en 1990*.
Pour la syntaxe, on consultera l’ouvrage Grevisse, Le bon usage. Pour la prononciation, il sera fait application des règles indiquées dans les ouvrages de

 


référence et la prononciation d’un mot sera donc jugée bonne dès lors qu’elle sera conforme à celle préconisée par un des ouvrages de référence.
*http://www.academie-francaise.fr/sites/academie-francaise.fr/files/rectifications_1990.pdf

11. Les erreurs de grammaire et d'orthographe comptent pour un point. Les erreurs d'accent (à l’exception des accents grammaticaux), les erreurs de tiret et de majuscule comptent pour un demi-point. Une seule erreur sera comptée par mot, avec prééminence des erreurs à un point.

12. Pour une même épreuve, un code de correction unique vaudra pour l’ensemble des concurrents.

13. Les copies devront obligatoirement être rédigées à l’encre bleue ou noire, les autres couleurs étant réservées à la correction.

14. Il sera procédé systématiquement à une double correction. La correction des épreuves se fait sous le contrôle du jury, sous l’autorité d’un/une président(e). Les résultats, une fois validés par le jury, sont proclamés. Les copies corrigées ne sont pas communiquées aux concurrents.

15. Lors des épreuves, les concurrents se présentent munis d’une pièce d’identité et de stylos. Aucun ouvrage ni aucun autre document ne sera autorisé dans les salles d’épreuve. Tout essai de fraude ou de collaboration avec un autre concurrent entraînera l’élimination définitive de son auteur et de celui qui répondra à une telle demande de collaboration.

16. Seules les feuilles fournies par les organisateurs le jour de la dictée pourront être utilisées. Chaque copie sera rendue lisible, sans surcharge ni ratures ambiguës.

17. Au-delà de quinze jours après la publication des résultats de l’épreuve, il ne sera plus admis aucune contestation ni réclamation.

18. En cas de modification, suspension ou interruption de la Dictée pour quelque cause que ce soit, la responsabilité des organisateurs, comme celle des membres du jury, ne saurait être engagée.

19. Chaque participant devra avoir rempli le formulaire d’inscription et signifié ainsi son acceptation des termes de ce règlement. Du fait de sa participation à la Dictée, le candidat s’engage à se soumettre également aux décisions du jury.

Inscrivez-vous à la newsletter
Navigation

Découvrez le programme Octobre-Novembre-Décembre

« Ils pourront couper toutes les fleurs, ils n’empêcheront pas la venue du printemps ». Ce slogan de mai 1968, dont nous fêtons cette année le cinquantenaire, est le thème de la « Nuit blanche » à l’Institut français, un temps fort des rentrées et ce sera début octobre. Pour cet événement, comme pour l’ensemble de sa programmation, l’Institut français a choisi la participation et le mouvement. « Etes vous des consommateurs ou des participants ? » pouvait-on lire sur les murs de la Sorbonne. Participants, vous le serez complètement aux nombreuses rencontres, conférences et débats d’idées organisées en partenariat avec l’IRD, l’université, les associations. Pour explorer de nouvelles voies ensemble, sur les grands enjeux, les questions sociales, la science et la technologie. Hors de tout dogmatisme, en liberté de pensée car l’IF a fait sien cet autre slogan : « Comment peut-on penser librement à l’ombre d’une chapelle ? ». Participants aussi aux spectacles, avec de la danse et de la musique qui bouge et fait bouger. Ce n’est pas l’autre cinquantenaire de notre programmation qui nous dira le contraire, le Tout-Puissant Polyrythmo qui se produira en décembre, comme un avant-goût de fête, pour nous procurer cet enchantement des oreilles et du corps, celui de son public depuis les débuts, c’était déjà avec le Centre Culturel Français.Le mouvement, c’est aussi l’innovation avec l’entrepreneuriat des jeunes, le numérique pour répondre aux besoins des populations, les nouvelles formes de production et de consommation. Ce sera le thème du « Mois du numérique » en novembre, avec un temps fort, le lancement du Réseau francophone de FabLabs d’Afrique de l’Ouest et le festival Maker « Make Africa », en partenariat avec d’autres Instituts français de la région et la Société générale du Bénin. Avec vous, c’est une certitude, la rentrée à l’IF sera dynamique et bourgeonnante car « L’ennemi du mouvement, c’est le scepticisme. Tout ce qui a été réalisé vient du dynamisme et qui découle de la spontanéité ».

En savoir plus
« Décembre 2018 »
Décembre
DiLuMaMeJeVeSa
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031