Vous êtes ici : Accueil Coopération / Actus Actualités Une fête de la musique 2017 qui enflamme l'Institut

Une fête de la musique 2017 qui enflamme l'Institut

Les groupes amateurs et professionnels qui se sont produits sur scène le 21 juin dernier pour la fête de la musique ont enflammé l'Institut français de Cotonou. Retour sur une soirée à la programmation exceptionnelle et pleine de promesses, laissant une large place à une nouvelle génération d'artistes talentueux !

L’Institut français de Cotonou a vibré au diapason de l’été ce mercredi 21 juin en participant à la 36ème édition internationale de la fête de la musique. Le public était invité à venir, dans un esprit de communion, rencontrer les musiciens amateurs et professionnels qui se sont produits sur scène lors des différents concerts gratuits.

Visionnez la vidéo rétrospective de la soirée

 

Le programme de cette fête de la musique a fait une large place aux musiciens de toutes sortes, toutes générations confondues. Il a été conçut pour satisfaire au mieux les goûts musicaux de chacun.

Les élèves de l'association, Les étoiles d’Amour du Bénin ont démarré la soirée avec une performance de tam-tams et de marionnettes géantes à l'entrée de l'Institut, invitant ensuite le public à entrer dans l'arène.

S'en sont suivis les performances pleines de promesses des élèves de l'association "SOS Villages d’enfants", ainsi que du Bénin Music Institut, que dirige le célèbre Méchac Adjaho. Le talent des jeunes artistes amateurs, qui n'en sont qu'à leurs débuts, fait espérer que nous reverrons prochainement sur scène une nouvelle génération de musiciens et de chanteurs de variété française et béninoise de qualité.

Entre-temps, le directeur de l'Institut français, Monsieur Jean-Michel Kasbarian a invité le public a "sortir du temple et a venir danser" devant la scène de la paillote. 

Les élèves de Semnivo, l'enfant noir sont ensuite montés sur scène avec des prestations slam qui ont fait battre le coeur du public et de leurs camarades venus nombreux pour les soutenir.

Ont également répondu présents des stars montantes ou reconnues de la scène béninoise représentant différents genres musicaux : du blues acoustique avec Isack Talla, du slam avec Negr’ Djamile, qui invité plusieurs amis à monter sur scène pour des performances chants/slam ravissant le public présent, un brass band avec IBUKUN, qui promet peut-être, qui sait, de détrôner le célèbre Gangbé, et de la musique du monde avec le très célèbre Dany King, qui lui aussi a fait monter sur scène ses camarades comme le slameur Sergent Markus.

Le public ravi a félicité chacun des artistes par ses applaudissements, chants et danses qui ont les accompagnés tout au long des concerts. La soirée s'est achevée vers minuit après avoir démarrée à 18h00.

Service communication de l'IFB, jeudi 22 juin 2017

 

Inscrivez-vous à la newsletter
Navigation

Découvrez le programme Octobre-Novembre-Décembre

« Ils pourront couper toutes les fleurs, ils n’empêcheront pas la venue du printemps ». Ce slogan de mai 1968, dont nous fêtons cette année le cinquantenaire, est le thème de la « Nuit blanche » à l’Institut français, un temps fort des rentrées et ce sera début octobre. Pour cet événement, comme pour l’ensemble de sa programmation, l’Institut français a choisi la participation et le mouvement. « Etes vous des consommateurs ou des participants ? » pouvait-on lire sur les murs de la Sorbonne. Participants, vous le serez complètement aux nombreuses rencontres, conférences et débats d’idées organisées en partenariat avec l’IRD, l’université, les associations. Pour explorer de nouvelles voies ensemble, sur les grands enjeux, les questions sociales, la science et la technologie. Hors de tout dogmatisme, en liberté de pensée car l’IF a fait sien cet autre slogan : « Comment peut-on penser librement à l’ombre d’une chapelle ? ». Participants aussi aux spectacles, avec de la danse et de la musique qui bouge et fait bouger. Ce n’est pas l’autre cinquantenaire de notre programmation qui nous dira le contraire, le Tout-Puissant Polyrythmo qui se produira en décembre, comme un avant-goût de fête, pour nous procurer cet enchantement des oreilles et du corps, celui de son public depuis les débuts, c’était déjà avec le Centre Culturel Français.Le mouvement, c’est aussi l’innovation avec l’entrepreneuriat des jeunes, le numérique pour répondre aux besoins des populations, les nouvelles formes de production et de consommation. Ce sera le thème du « Mois du numérique » en novembre, avec un temps fort, le lancement du Réseau francophone de FabLabs d’Afrique de l’Ouest et le festival Maker « Make Africa », en partenariat avec d’autres Instituts français de la région et la Société générale du Bénin. Avec vous, c’est une certitude, la rentrée à l’IF sera dynamique et bourgeonnante car « L’ennemi du mouvement, c’est le scepticisme. Tout ce qui a été réalisé vient du dynamisme et qui découle de la spontanéité ».

En savoir plus
« Octobre 2018 »
Octobre
DiLuMaMeJeVeSa
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031